loader image

En ce début d’automne 2021, les salariés français se déclarent heureux de reprendre le chemin du travail, de retrouver la machine à café. Quand les salariés décrivent aujourd’hui leur ressenti vis-à-vis de leur entreprise, ils sont, selon le cabinet No Com, « 80% à se dire satisfaits de leur situation professionnelle, soit six points de plus qu’avant la crise. Et près de 60 % des salariés pensent que les mois compliqués ont renforcé leur attachement à leur entreprise. »


Si l’on creuse les enseignements de cette étude, il en ressort que 81% des travailleurs sont prêts à chanter : « J’aime mon entreprise ». Les salariés auraient ainsi particulièrement apprécié la bienveillance de leurs employeurs, leur capacité à anticiper et à s’adapter notamment avec l’instauration du télétravail.

Les nouvelles attentes des salariés

Upfeel.io, start-up engagée dans la santé des salariés, a profité de la crise sanitaire pour publier en juin une étude concernant l’évolution de l’état de santé des Français lors leur retour en entreprise. Les résultats de cette étude sont sans appel : 46% des Français attendent de leur entreprise qu’elle écoute leurs besoins et leurs envies. L’état émotionnel des salariés est devenue une vraie préoccupation et 48% des sondés aimeraient que l’entreprise propose des actions dédiées au collectif pour créer une bonne ambiance au travail. La mise en place d’un accompagnement individuel à travers des séances gratuites de psychologie et/ou de développement personnel serait pour 32% une solution pour un meilleur bien-être au travail. Des chiffres pas encore à même de révolutionner les politiques managériales mais qui dessinent bien les aspirations des salariés dans des lieux où ils passent 1/3 de leur quotidien.

Les conséquences du télétravail

Dans le registre syndical, la CGT qui publie chaque année des études sur la santé des travailleurs, n’y est pas allée de main morte pour dénoncer l’absence de règles strictes dans l’encadrement du télétravail qui, malgré la levée des restrictions sanitaires, est amenée à perdurer dans de nombreux secteurs. Les éléments communiqués en ce mois de septembre sont intéressants, car ils comparent les situations entre le télétravail de 2020 et celui de 2021. « L’esprit d’équipe s’est dégradé et 2/3 des répondants avouent avoir souffert de l’isolement induit par cette absence de contacts professionnels ». Par ailleurs, il ressort que le télétravail n’est pas l’idéal, qu’il reste rarement correctement encadré.»

Concernant la santé physique du télétravailleur, il apparaît que le manque de matériel approprié, tels que des fauteuils ergonomiques ou des écrans externes, a donné lieu chez 40% des sondés à des troubles musculo-squelettiques ou à des migraines oculaires. Reste à déterminer ce qu’il convient pour que chaque travailleur puisse se sentir pleinement à l’aise dans son univers professionnel. L’équilibre vie privée/vie professionnelle demeure actuellement la priorité post-crise pour 59 % des salariés.

Comme le constate Aurélie Baudhuin du fonds MAM Human value : «
Grâce à un indicateur maison lancé en 2017, notre objectif est de
mesurer l’empreinte sociale de chaque entreprise tout comme on
détermine une empreinte carbone et énergétique ». Il faudra s’y faire, le
bien social, le bien-être santé et émotionnel se mesurent, et ces
résultats compteront de plus en plus dans les bilans annuels des
entreprises.
Les dix-huit derniers mois vécus en dents de scie par les salariés entre
distanciel et présentiel, n’ont pas été de tout repos, mettant parfois leur
santé mentale à rude épreuve. Si aujourd’hui les différentes structures
des entreprises se soucient de la santé et du bien-être des personnels, il
est temps que dans leur feuille de route, elles inscrivent la possibilité de
proposer aux salariés éprouvés par ces mois d’incertitude, des
consultations médicales ou psychologiques pour leur apporter la
sérénité nécessaire à leur plein épanouissement et leur productivité
optimale. Se faire soigner les dents ou vérifier sa vue sur son lieu de
travail doit devenir des habitudes dans le monde de l’entreprise.